le crowdfunding pour Financer sa startup

26 novembre 2013
Commentaires: 0
Catégorie: Non classé
26 novembre 2013, Commentaires: 0
Crise financière, difficultés à obtenir des prêts bancaires, frilosité des business angels, beaucoup d’obstacles lorsque l’on est jeune, entrepreneur et que l’on a besoin de financement pour démarrer son activité.
Et si le crowdfunding, était une bonne alternative ?

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding consiste à solliciter les consommateurs (ou futurs consommateurs) pour le financement d’un projet. Le financement peut se faire selon 3 modèles :
•  Le don
•  Le prêt
•  L’investissement
Ainsi, plusieurs plateformes existent à cet effet et les premiers projets qui ont été concrétisés par ce biais sont des projets artistiques (productions musicales ou cinéma etc…).  l’agence de communication web et marketing Prospek  vous donne plus de détails sur :

Les avantages

Outre le fait d’obtenir le financement nécessaire pour démarrer une activité à moindres frais, le crowdfunding est un excellent moyen de tester le marché.
En s’adressant directement aux consommateurs, le porteur de projet sait si le produit séduit ou pas, s’il sera potentiellement plébiscité par les consommateurs ou pas, s’il se vendra vite ou pas. En bref, il s’agit là d’un bon moyen d’avoir les retours des potentiels clients.
D’autre part, le crowdfunding permet de cibler la clientèle en sachant ce que les consommateurs achèteraient et à quelle quantité. Ceci diminue sensiblement les frais de marketing (notamment d’étude de marché et de communication). Le produit se vent facilement par lui-même.
Enfin, ce biais de financement implique émotionnellement le consommateur. Il se sent ainsi, beaucoup plus concerné par le produit final et éprouve une certaine fierté en contribuant à sa réussite.

Les inconvénients

Le crowdfunding, bien qu’avantageux présentent quelques inconvénients.
En effet, dévoiler son idée de projet au grand public n’est pas sans risques. Rien ne garantit, que le concept ne soit pas copié ou repris par un autre porteur de projet.
D’autre part, le montant des fonds levés est souvent limité par rapport à d’autres moyens de financement plus classiques. La limitation dans le temps de le collecte des fonds est tout aussi gênante.

Réussir à se faire financer via le crowdfunding

1.  Cibler le bon site
Tout d’abord pour maximiser ses chances de se faire financer, il faut cibler le bon site. Il existe plusieurs sites généralistes mais beaucoup sont spécialisés (arts, éditions, startup etc…).
2.  Fixer un montant raisonnable et une limite dans le temps
Ensuite il faut fixer un montant raisonnable et réaliste ainsi qu’une limite dans le temps. Ainsi, fixer un montant trop élevé ou au contraire trop bas pourrait affecter la valorisation de votre projet. Il est toujours bien de définir des paliers de financement pour impliquer toutes les personnes quelque soient leurs budgets.
3.  Créer des documents audiovisuels
Il faut sélectionner attentivement, tant au niveau du contenu que de la forme, la meilleure manière de vendre son projet.
•  Le contenu
Il faut créer des échantillons du produit (photos, vidéos, démonstrations), des documents et des illustrations qui mettent en valeur les points forts du produit (les meilleurs arguments de vente), son avantage compétitif, son côté unique.
Pour ce faire, il faut argumenter autour de, tout au plus, trois à quatre avantages du produit.
A la manière du pitch, il est toujours intéressant d’insister sur les points clés du produit mais aussi de présenter l’équipe et la mission que s’est fixé la future entreprise. Des vidéos d’une durée allant de 2 à 5 minutes seront probablement le meilleur moyen de provoquer l’empathie du consommateur et auront tendance à l’engager plus.
•  La forme
L’utilisation de descriptions brèves, de  « bulletpoints », de copies écran, de photos et de petites vidéos (90 secondes de longueur), apportent encore plus de plus-values. L’utilisation de démonstrations et la qualité des supports visuels et audio-visuels fournis sont d’autant plus important que la première impression est cruciale. Ainsi, les projets qui s’appuient sur des vidéos pour expliquer leur concept ont 125% plus de chances de boucler leur collecte.
4.  Récompenser
Aussi, permettre aux premiers crowdfunders d’avoir une récompense à la clé (avant-première ou échantillons gratuits) permet de stimuler le financement.
5.  Recruter les premiers investisseurs
Il est souvent plus simple d’impliquer sa famille et ses amis dans le financement avant de communiquer plus largement. Les premiers investisseurs sont souvent les plus difficiles à recruter. Le fait qu’il y ait déjà eu des personnes ayant investi sur le projet aura tendance à rassurer et encourager les plus hésitants. L’effet boule de neige et le bouche à oreille feront ensuite le reste.
6.  Mises à jour régulières
Il ne faut pas hésiter à tenir au courant les consommateurs qui vous soutiennent des nouveautés. Cela ne fera qu’encore plus les impliquer.

Nos suggestions de sites de crowdfunding

Les plateformes peuvent être généralistes ou spécialisées dans différents domaines : les arts, le journalisme, l’édition, la photographie, l’humanitaire etc…
Voici les plateformes utiles pour la création de startup en général :
1.  Financer sa startup
Wiiseed : fondé par d’anciens dirigeants et animateurs de l’incubateur des Midi-Pyrénées. Ce site cible les jeunes startups innovantes. Près de 17 startups ont été financées via ce site.
peerbackers : site américain pour entrepreneurs. La collecte des fonds se fait en échange d’une récompense tangible.
ProFounder : plateforme pour entrepreneurs leurs permettant de lever des fonds auprès de leurs réseaux.
Buzzbnk : site anglais pour le financement de l’entrepreneuriat social. Le financement se fait par un mélange entre prêt, investissement et dons.
33needs : site américain pour le financement des entrepreneurs sociaux
InventionBuy.com : une place de marché pour inventions et innovations brevetées.
Bolstr.com : Une application qui permet aux jeunes entrepreneurs de lever des fonds en mobilisant leur network.
www.McKenson-Invest.com: plateforme mettant en relation des entrepreneurs avec des investisseurs.
Cofundos : plateforme de financement des projets de softwares en open-source.
MicroVentures : plateforme  qui finance des entreprises qui créent des technologies, des services et produits dans des domaines clés comme par exemple des produits destinés au BtoB, des services web etc…
2.  Se financer via le pré-achat
Mutuzz : cette plateforme met en vente une production ou un projet/ produit avant sa réalisation ou sa distribution. Cela permet de savoir s’il existe une demande, et peut jouer le rôle d’une étude de marché.
3.  Les leaders du crowdfunding :
En Europe : Ulule, site généraliste de crowdfunding.
Aux Etats-Unis : Kickstarter, IndieGoGo : sites généralistes et précurseurs du crowdfunding.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *